OP2H
Outil de Prédiction de champ en milieu urbain par navigation Hiérarchique et Homogénéisation de matériaux



   HOME PARTENAIRES
SOUS-PROJETS
LIENS
ESPACE PRIVE

    english

OP2H est un projet sélectionné par l'ANR (www.agence-nationale-recherche.fr)  et le RNRT (www.rnrt.org


Les moyens de communication sans fil prennent une place de plus en plus importante en France et dans le monde. Ces dix dernières années la téléphonie cellulaire a connue une grande expansion avec un nombre d’utilisateurs de GSM qui est passé de 200 en 1992 à plus de 40 millions actuellement. Aujourd'hui ce sont les nouveaux services haut débit (WiFi, le WiMax)  et de nouveaux systèmes sans fil (ULB, Capteurs sans fil) qui se développent de manière importante. Ces réseaux sont très denses en milieu urbain et la répartition du champ électromagnétique est très dépendante de la structure de la ville : densité, forme et nature des bâtiments.

Afin d'assurer une mobilité durable en même temps qu'une couverture optimum et satisfaire aux contraintes liées à l'exposition des personnes, ces réseaux et leurs puissances rayonnées doivent prendre en considération les contraintes liées à la consommation électrique, l'environnement urbain ainsi que les champs induits par les antennes et points d'accès.

Afin de répondre à ces contraintes multiples et parfois contradictoires, il est essentiel de disposer d'outils de prédiction permettant d'évaluer le plus précisément possible les champs rayonnés afin de permettre une implantation optimisée des antennes, de réduire à minima la puissance rayonnée par celles-ci et de minimiser la puissance consommée par les systèmes.

La génération actuelle des outils de prédiction (couverture ou exposition des personnes) ne prennent pas en compte les hétérogénéités locales susceptibles d'induire de fortes variations du champ. En effet au delà des difficultés à renseigner les bases de données, les méthodes considèrent les immeubles comme homogènes avec au mieux des ouvertures. Par voie de conséquence les ressources radio ne sont pas toujours utilisées avec la meilleure efficacité.

Avec des outils nouveaux prenant en compte de manière dynamique la complexité locale des scènes, les puissances mises en œuvre et consommées pourraient être réduite par une meilleure implantation des antennes et une réduction des puissances émises.